Roeselare

Mardi21/11/20178:00 tot 18:00
Mercredi22/11/20178:00 tot 18:00
Jeudi23/11/20178:00 tot 18:00
Vendredi24/11/20178:00 tot 18:00
Samedi25/11/20178:00 tot 11:45
Dimanche26/11/2017Fermé
Lundi27/11/20178:00 tot 18:00
Mardi28/11/20178:00 tot 18:00

Opglabbeek

Mardi21/11/20178:00 tot 17:00
Mercredi22/11/20178:00 tot 17:00
Jeudi23/11/20178:00 tot 17:00
Vendredi24/11/20178:00 tot 17:00
Samedi25/11/2017Fermé
Dimanche26/11/2017Fermé
Lundi27/11/20178:00 tot 17:00
Mardi28/11/20178:00 tot 17:00
Heures d 'ouverture Fermer Aujourd'hui ,on est ouvert jusque 18:00. Entrer
Vous êtes ici: > Arbres fruitiers

Arbres fruitiers

 

Arbre fruitier de haute tige ou de plein-vent


Les arbres fruitiers greffés sont des arbres à porte-greffe ou porte-greffe intermédiaire ne présentant pas de ramification de 180 cm à 230 cm. Auparavant, les arbres fruitiers faisaient partie du paysage rural traditionnel et ont, aujourd’hui, ainsi une valeur historico-culturelle. Les arbres étaient serrés à la ferme, écartés de 7 mètres, car ils servaient à la production. Ils se plantaient en fonction du type de sol et de la demande locale (variétés locales typiques).

Beaucoup d’arbres fruitiers de haute tige ont disparu, suite à la prime d’arrachage (1969). Cette prime visait à promouvoir les variétés (à basse tige) plus productives.
Aujourd’hui, des primes pour la plantation d’arbres fruitiers à haute tige avec haie-mur ou haie assortie sont à nouveau disponibles dans plusieurs régions des Flandres (paysages régionaux).

Contrairement aux arbres fruitiers de basse tige, l’élagage d’un arbre de haute tige est une tâche difficile. Il faut une certaine agilité, car l’arbre est exposé à la détérioration par une cueillette non professionnelle. En supportant bien les branches maîtresses lors de la plantation et durant les années qui suivent, et en les laissant se développer (en les recourbant, par la taille d’été et/ou d’hiver) on évitera grand nombre de difficultés. Recourber signifie tirer les branches maîtresses vers le bas (période mars/avril) vers les tuteurs ou en utilisant des poids.

Outils : Felco, silky, hayauchi 3670-6.5 2-éléments; échelle à trois pieds,
Protection des cultures : Subopast ecologic,
Conditionneur de sol : DCM Myko-aktiv, Mycorrhizotreesaver, DCM poudre d’os, DCM Vivimus

 

Tableau de pollinisation : cliquez sur le tableau *

*les variétés en gras sont disponibles chez Willaert

 

Lieu de plantation

Tous les arbres fruitiers n’aiment pas les mêmes types de sol. Un sol sablonneux ou limono-sableux, léger, leur convient au mieux. Le sol doit être léger et bien enracinable, présentant une bonne vie naturelle et des nutriments. Les variétés plus vigoureuses sont moins difficiles. Les pommiers et les cerisiers préfèrent un sol sablonneux tandis que les poiriers supportent un sol plus mouillé.

Les arbres fruitiers ont besoin de lumière et se plantent de préférence au nord-sud. Les poiriers sont les moins sensibles au gel et se plantent dès lors souvent du côté extérieur.
Une plantation correcte... condition essentielle pour un verger réussi!


Les arbres fruitiers à racines nues sont à planter de préférence dans la période novembre /décembre. Les arbres sont alors de bonne qualité et ont une longue période pour ‘prendre’ (enracinement, tolérance du sol). L’arbre est à planter à la même profondeur que son contexte originel à la pépinière. L’ancien niveau du sol est souvent visible sur le collet de l’arbre. Les racines séchées, endommagées et cassées doivent être taillées. L’ajout de compost au sol creusé est un atout

Conditionneur de sol :

DCM Vivimus, bokashi, Jardicom compost, DCM Copron
DCM Granulés de lave volcanique (pour alléger un sol lourd)
Argiles minérales (Edasil) pour alourdir les sols sableux et légers.

Un arbre fruitier de haute tige commence à bien rapporter après une quinzaine d’années. Ils sont exploités de façon moins intensive et assurent une valeur écologique et visuelle accrue. Plusieurs plantes et animaux s’y plaisent et y trouvent leur nutriments. Les creux dans les vieux arbres servent aussi d’abris pour les petits mammifères et oiseaux. Par conséquent, les traitements aux herbicides et aux pesticides s’appliquent beaucoup moins souvent ou même pas du tout, au pied et à l’intérieur, de ces arbres.


Un arbre fruitier de haute tige peut être intensivement mis en pâturage, c.à.d. qu’au printemps, plusieurs plantes herbacées fleurissent et seront fauchées ou tondues ultérieurement. Une remise au pâturage par ovins ou bovins ou la présence d’autres animaux de basse-cour est parfaitement possible, à condition de bien protéger les arbres. Les fruits tombés constituent les nutriments idéaux pour les papillons et les hérissons. (Photo)

Matériau de soutien : Clôture en châtaignier, poteau de jardin
Protection des arbres : Harnais d’arbre galvanisé, protection d’arbres

La présence de lichens sur l’arbre (tronc et branches) est un bon indicateur de la qualité de l’air de l’environnement. Les lichens encroûtants jaunes (photo) indiquent souvent un excès d’ammoniac dans l’air et la présence d’une agriculture intensive dans les alentours. Les jeunes arbres, et surtout aussi les arbustes fruitiers peuvent en souffrir gravement. L’incorporation de matières nutritives et d’amendements de sol naturels pourront renforcer la plante 


Conditionneur de sol : DCM Vivimus, Bokashi, DCM Copron


Maladies


• Feu bactérien (source : pcfruit vzw);

Le feu bactérien (Erwinia amylovora) est une maladie bactérienne qui sévit en Belgique depuis 1972. La décoloration noire des fleurs, des fruits, des feuilles et des brindilles justifient le nom feu. D'où le nom : feu bactérien. En outre, la vitesse à laquelle l'infection peut se développer reflète le feu.
Dans les premières années de présence en Belgique, les bactéries ont causé de nombreux dommages aux poiriers et à certaines variétés de pommes sensibles. Les fruiticulteurs ont été surpris par cette nouvelle maladie. Dans des bonnes conditions météorologiques et des conditions d'infection, cette bactérie peut rapidement se développer et affecter de nombreux arbres. En conséquence, de nombreux arbres ont été jetés, et même de plantations de poires en entier.

• Le carpocapse des pommes et des poires est un insecte ravageur causant des dégâts à l’intérieur des fruits. 

Traitement :

Sun spray garden
Conserve garden
Bio pyretrex

Bon à savoir


Le chaulage du tronc

Dans certaines régions et dans les fermes plus anciennes, vous trouvez souvent des arbres fruitiers de haute tige dont le tronc est peint en blanc. Cela sert à réfléchir la lumière du soleil, de manière à ce que le tronc ne se chauffe moins rapidement; évitant ainsi que l’écorce ne se fissure au début du printemps. Le chaulage s’applique en octobre/novembre. Auparavant, on utilisait de la chaux (ce qui est interdit aujourd’hui!) pour tuer les insectes ‘nuisibles’. Actuellement, il existe d’autres produits durables à cet effet


Traitement : DCM Blanc arboricole

Les abeilles assurent ces douceurs


La fécondation de la plupart des arbres fruitiers se fait par pollinisation croisée. Pour cela, il faut plusieurs variétés de la même espèce (pommier/pommier...poirier/poirier). Les abeilles mellifères et solitaires, les bourdons et le vent assurent la pollinisation requise. La plantation ou le semis de plantes qui attirent les insectes , et l’installation d’un hôtel à abeilles (Photo) aideront ces pollinisateurs.
James Grieve est une telle plante au pollen excellent pour la pollinisation croisée. La période de floraison et donc de la maturité du pollen est extrêmement importante (voir les tableaux de pollinisation). La création d’un microclimat, l’installation d’une haie-mur ou de haies autour du fruitier permettront à réduire quelque peu les dégâts causés par le gel au début ou plus tard en automne. Les variétés qui conviennent au mieux à ce type de pare-vents sont: le charme, le noisetier, le cornouiller sauvage, la bourdaine, la viorne obier, le troène commun, l’épine noire, etc…

 

Désignation 

Demi-tige: arbre fruitier greffé à tronc sans ramification de 120 à 150 cm et greffé sur un porte-greffe.
Basse-tige: arbre fruitier greffé à tronc sans ramification de 60 à 90 cm. La plupart du temps greffé sur un porte-greffe relativement faible.
Espalier fruitier: Arbre fruitier à tronc de 30 à 200 cm et plus haut – sans ramification et à branches maîtresses verticalement et horizontalement guidées. L’espalier fruitier est à tailler chaque année.
Porte-greffe: partie de l’arbre fruitier cultivé qui s’enracine dans le sol. Sur ce porte-greffe, très bas du sol, se greffe le porte-greffe intermédiaire.
Porte-greffe intermédiaire: le tronc visible des arbres fruitiers greffés.

 

Inscrivez-vous à notre newsletter

S’inscrire