Roeselare

Jeudi19/10/20178:00 tot 18:00
Vendredi20/10/20178:00 tot 18:00
Samedi21/10/20178:00 tot 11:45
Dimanche22/10/2017Fermé
Lundi23/10/20178:00 tot 18:00
Mardi24/10/20178:00 tot 18:00
Mercredi25/10/20178:00 tot 18:00
Jeudi26/10/20178:00 tot 18:00

Opglabbeek

Jeudi19/10/20178:00 tot 17:00
Vendredi20/10/20178:00 tot 17:00
Samedi21/10/2017Fermé
Dimanche22/10/2017Fermé
Lundi23/10/20178:00 tot 17:00
Mardi24/10/20178:00 tot 17:00
Mercredi25/10/20178:00 tot 17:00
Jeudi26/10/20178:00 tot 17:00
Heures d 'ouverture Fermer Aujourd'hui ,on est ouvert jusque 18:00. Entrer

Dans le jardin potager de Willaert: L’art de cultiver les tomates

Cultiver des tomates

Le printemps est arrivé et la saison du potager bat son plein. Il est grand temps de mettre quelques espèces particulières à l’honneur et de donner plusieurs conseils pour une belle récolte.

Dans notre quête du potager idéal, nous nous sommes déjà attardés à la culture des fraises et des fines herbes. Cette fois, nos conseils et astuces concernent la culture des tomates.

Nous commencerons par donner quelques directives générales. Ensuite, nous nous attarderons aux principales espèces de tomates, à l’importance du greffage, à la récolte et à la conservation des tomates, et à quelques maladies fréquentes. Avons-nous éveillé votre intérêt ? Ne manquez donc pas de lire ce qui suit.

La culture des tomates : comment cultiver quoi, et quand?


L’emplacement que vous réservez à vos plants est un élément essentiel pour le succès de votre culture. Les tomates peuvent être cultivées en serre ou en plein air. Nous recommandons néanmoins de les cultiver en serre car les plants de tomates sont gélifs. Installez-les à un endroit ensoleillé.

Le deuxième point d’attention concerne la suppression des « gourmands » des tomates. Un plant de tomates se compose d’une succession de 3 feuilles et d’une grappe. À l’aisselle des feuilles se développent des tiges secondaires appelées gourmands. Il est important de les supprimer, sans quoi les tomates ne se développeront pas bien et le plant finira par s’étouffer. (Pas besoin de supprimer les gourmands dans le cas des tomates d’apéritif.)

Si vous souhaitez doubler le rendement de vos plants, laissez se développer une tige supplémentaire à partir de la première aisselle. Mais attention : cette technique n’est possible qu’avec les plants greffés. Les plants non greffés ne sont pas assez solides. Autre conseil concernant la tige du plant de tomates : pensez à bien la soutenir à l’aide d’un tuteur, d’une spirale ou d’une ficelle. Pour une récolte optimale, les plants de tomates doivent être étêtés. Le moment de l’étêtage dépend de l’emplacement. Si vous cultivez vos tomates en serre, les plants peuvent être étêtés vers la mi-août. En plein air, l’étêtage doit avoir lieu durant la deuxième quinzaine de juillet.

La manière dont les fleurs sont pollinisées dépend également de l’emplacement. Lorsque les plants sont installés en plein air, c’est le vent qui se charge de la pollinisation. Si les plants sont cultivés en serre, il faudra intervenir manuellement : tous les deux jours, faites “vibrer” une grappe différente, lorsque ses fleurs sont bien ouvertes. Le meilleur moment pour le faire est vers 11h du matin, lorsque l’humidité de l’air n’est ni trop élevée, ni trop faible.

Pour terminer, quelques conseils concernant l’arrosage des plants de tomates. Arrosez-les de préférence le matin, non pas sur le plant même, mais à son pied. Veillez en outre à ce que la terre soit suffisamment drainée et riche en potassium.

Pourquoi opter pour des plants greffés ?


Pour éviter au maximum les problèmes, il vaut mieux opter pour des plants de tomates greffés. La variété de tomate choisie se développe sur un porte-greffe très vigoureux et résistant aux maladies. L’utilisation de plants de tomates greffés présente de nombreux avantages. Ces plants peuvent être installés chaque année au même endroit – ils sont tolérants à la maladie des racines liégeuses – et sont plus résistants aux attaques des anguillules. De plus, les porte-greffes sont résistants aux maladies du sol et permettent aux plants de mieux lutter contre la verticilliose et le virus de la mosaïque.

Quelques variétés de tomates intéressantes

Les tomates se déclinent dans une grande variété de tailles et de couleurs. Il convient ici de faire une distinction entre les différents groupes et les différentes variétés. Nous commençons dès lors par passer en revue les différents groupes de tomates avant de nous attarder à quelques espèces intéressantes dans chaque groupe.

Tomates rondes


Commençons par la tomate ronde classique. La dénomination est un peu étrange puisque la plupart des espèces de tomates – à l’exception des variétés charnues – sont de forme plutôt ronde. Mais c’est le terme utilisé par les cultivateurs pour désigner la tomate classique. La tomate ronde est très juteuse et possède une saveur fraîche et sucrée. Dans le cas des tomates rondes, plus la tomate est rouge, plus elle est savoureuse.

Tomates charnues


Tout aussi connues que les tomates rondes, les tomates charnues possèdent toutefois des caractéristiques bien différentes. Ces tomates de forme capricieuse et irrégulière, originaires des pays méditerranéens comme l’Italie, sont caractérisées par une chair très ferme. Cette fermeté s’explique par la structure de la tomate. Une tomate charnue possède en effet quatre à six compartiments, au lieu de deux ou trois. De plus, elle contient peu d’eau et de pépins, ce qui en fait une tomate idéale pour les salades.
 

Tomates d’apéritif


Terminons par les tomates d’apéritif. Ces petites tomates, très populaires en cuisine, sont aujourd’hui des incontournables dans le monde des tomates. Ce n’est pas étonnant vu leur caractère multiple. On peut les consommer à la manière d’un en-cas sain, en faire d’élégants zakouski, les incorporer dans une salade…

L’offre de tomates d’apéritif est énorme et ne cesse de s’enrichir. De plus, la gamme actuelle est tellement diversifiée qu’elle mérite quelques éclaircissements. Petit tour d’horizon des principales variétés de tomates d’apéritif.

Petite mention particulière pour deux nouvelles variétés de tomates d’apéritif que nous avons ajoutées cette année à notre offre.

Comme vous voyez il ya de nombreuses variétés. Envie d’en savoir plus ? Visitez notre webshop et consultez l’offre complète de plants de tomates. Mais attention : en raison du beau temps que nous connaissons depuis quelques semaines, ces plants se vendent comme des petits pains. Ne tardez donc pas à faire votre choix !

La boucle est presque bouclée. Vous savez à présent quand et comment cultiver les tomates, et quelles variétés sont les plus indiquées. Mais pour un résultat vraiment optimal, il faut aussi prêter de l’importance à la récolte et à la conservation des tomates, ainsi qu’à la prévention des maladies. Quelques mots à ce propos.

La récolte et la conservation des tomates


Les tomates immatures qui commencent à se colorer seront mises à mûrir à l’intérieur. Placez-les dans un endroit bien ventilé et recouvrez-les éventuellement d’une feuille de papier journal. Soulignons surtout que les tomates ne se conservent pas au réfrigérateur. La température de conservation idéale est comprise entre 10 et 12 degrés.

Comment éviter les maladies des tomates


Terminons par un tour d’horizon des maladies fréquentes chez les tomates, et par une série de conseils pour les éviter.

Une maladie très fréquente est le mildiou de la tomate (voir aussi mildiou de la pomme de terre), causé par un champignon nuisible et tenace, appelé « Phytophthora infestans », qui provoque des taches brunes sur les feuilles, la tige et enfin les fruits.

Pour éviter le mildiou, quelques précautions sont indiquées:

  • Évitez les conditions de culture chaudes et humides.
  • Veillez à bien aérer la serre.
  • Arrosez les plants au pied, évitez de mouiller le feuillage.
  • Évitez le contact avec les pommes de terre.
  • Désinfectez les outils au vinaigre. Les moisissures ne résistent pas au vinaigre.

La nécrose apicale (ou maladie du cul noir) fait également des ravages : ici, la base des fruits se nécrose parce que la plante ne peut pas fournir suffisamment d’eau aux fruits.

Comme il vaut mieux prévenir que guérir, voici quelques conseils pratiques:

  • Arrosez peu mais régulièrement : évitez que le sol ne se dessèche.
  • Veillez à assurer une bonne croissance aux plantes.
  • Fertilisez régulièrement les plants de tomates.
  • Amendez le sol avec de la chaux à base d’algues marines (au moins tous les deux ans).
  • Évitez le soleil direct.

Il n’y a plus qu’à s’y mettre ! Avec nos conseils, la réussite est presque assurée. Mais n’oubliez pas que la culture des légumes et des fruits n’est pas une science exacte. Bonne chance!


Si vous voulez vous lancer, n’hésitez pas à nous contacter ou de passer nous voir. La Pépinière Willaert propose un vaste assortiment de plants de tomates. Nous nous ferons un plaisir de vous aider dans vos cultures.

Inscrivez-vous à notre newsletter

S’inscrire